Équipement FPV d’initiation

Il est assez difficile pour les novices de faire son choix parmi la multitude de matériels disponibles auprès des nombreux revendeurs d’une part et le budget à y consacrer d’autre part. Ce deuxième point est d’autant plus sensible lorsqu’on veut s’initier à la discipline et qu’il n’est pas possible de savoir quel sera sa capacité d’adaptation. L’immersion est en effet une modification importante de la perception de l’environnement et nos yeux, habitués à une certaine interaction avec les autres sens, sont soumis à une autre « vision ».

J’ai donc fait certains choix techniques pour d’une part me permettre d’évoluer sereinement côté matériel et d’autre part de ne pas y consacrer un budget déraisonnable.

L’équipement FPV consiste en

  1. Les lunettes
  2. Le récepteur
  3. Les antennes
  4. L’émetteur
  5. La caméra

Les lunettes

L’équipement le plus onéreux est sans conteste les lunettes mais il existe des alternatives bien plus abordables telle que les lunettes Quanum vendues par Hobbyking.

quanumGoggleV1

Certes l’esthétique est déplorable et l’encombrement est important mais au dixième du prix d’une paire de lunettes votre portefeuille vous en remerciera. Il existe une évolution, les Quanum v2, plus pratique et disposant d’un écran plus grand pour quelques euros supplémentaires. J’ai manqué cette v2 de peu mais ceux qui s’en sont équipés en remplacement de la v1 en sont très satisfaits.

Par rapport aux lunettes dédiées cet ensemble présente certains avantages :

  • Très grand écran permettant une meilleure lisibilité de l’image
  • Adaptation très facile par simple découpage
  • Utilisation compatible avec des lunettes de vue

En contrepartie il faudra accepter certains inconvénients :

  • Esthétique disgracieuse
  • Encombrement significatif
  • Poids important

Pour minimiser ces défauts j’ai quelque peu adapté les lunettes pour y fixer une sangle de tête pour GoPro permettant un meilleur maintien et la possibilité de soulever les lunettes simplement. J’ai également utilisé des vis agglo pour fixer les deux demi-coques afin d’éviter de les coller.

_MG_1365_1024 _MG_1371_1024

Le résultat est très satisfaisant et les vols en immersion que j’ai pu faire avec ces lunettes ont été, outre mon absence de compétence de pilotage, une expérience très intense. La taille de l’écran couvre une bonne partie du champ visuel et les trois lentilles de Fresnel permettent de faire la mise au point pour éviter la fatigue visuelle.

Je reproche cependant à la coque de ne pas être assez profonde et le passage de nez devra d’une part être élargi selon les morphologies et de ce fait limitera le déplacement de la lentille qui sera du coup gênée par le nez.

Pour un tarif défiant toute concurrence ces lunettes sont réellement idéales pour débuter et se faire une idée du pilotage en immersion.

Le récepteur

C’est le deuxième équipement le plus important après les antennes qui déterminera la qualité de la réception. Il ne faut donc pas trop économiser sur cet élément et bien lire les fiches techniques pour cibler les récepteurs affichant la plus grande sensibilité de réception. Les meilleurs à ce jour ont des sensibilités allant jusqu’à 95dB comme l’Aomway RX004. J’ai cependant fait le choix du FR632 disponible chez Banggood et Hobbyking et qui, bien que d’une sensibilité de 92dB, présente l’avantage d’être diversifié. Il accepte deux antennes permettant ainsi d’utiliser deux technologies et d’améliorer sensiblement la réception selon les cas.

fr632

Il est ainsi possible d’utiliser une antenne directionnelle en complément d’une antenne omnidirectionnelle pour par exemple améliorer la réception en un point particulier (derrière un obstacle). Le FR632 a également une fonction de scanner bien pratique pour capter le signal vidéo d’un tiers sans nécessairement connaitre la fréquence sur laquelle il émet.

_MG_1381_1024 _MG_1386_1024

Le récepteur est présenté très soigneusement et fourni avec toute la connectique nécessaire et une documentation. Deux boutons permettent de sélectionner les quatre groupes ainsi que chacune des 8 fréquences de chacun des groupes.

L’écran LCD affiche clairement la fréquence ce qui simplifie grandement la vie puisqu’il n’est plus nécessaire de trimbaler le tableau de correspondance. Les deux antennes bâton seront cependant d’une utilité limité puisqu’elles seront certainement très vite remplacées par des hélices à pétales bien plus performantes.

_MG_1383_1024

L’image transmise par un Hubsan H107D est claire et précise, la colorimétrie de l’écran semble assez proche de la réalité (le rendu de la photo ne permet pas de s’en rendre compte) et peut être ajustée si nécessaire dans la configuration du moniteur LCD mais elle dépend aussi des caractéristiques de la caméra.

Les antennes

Comme dit précédemment c’est l’élément prépondérant dont la qualité se doit d’être irréprochable pour obtenir une qualité de réception optimale.

La science des antennes est très particulière et nécessite d’avoir un équipement spécialisé pour les mesurer et les régler. Les nombreuses antennes vendues en chine sont de qualité très varié et selon sa chance on peut tomber sur de très bonnes antenne … ou pas.

J’ai opté ici pour des Bluebeam qui ont très bonnes presse mais qui sont coûteuses, ce n’est pas un produit chinois et on peut se procurer le set Airscrew + Mad Mushroom chez Angusfly. Ces antennes m’ont permis d’avoir une réception claire sans aucune interférence jusqu’à 110m avec un émetteur 25mW.

vas_5.8_bluebeam_ultra

L’émetteur

Le choix ici est assez limité si on veut se conformer à la réglementation en vigueur à savoir une puissance limitée à 25mW sur la bande des 5,8GHz. La course à la puissance est monnaie courante pour pallier aux défauts des antennes mais peut poser d’autres problèmes notamment dans les regroupements, la simple mise sous tension d’un émetteur 600mW peut perturber le signal vidéo des autres pilotes.

Bien qu’étant équipé de plusieurs FT951 22 canaux je conseille fortement l’Eachine ET25 qui permet de sélectionner une fréquence parmi les 32  possibilités offrant ainsi la possibilité de voler à plusieurs sans se marcher sur les pieds.

EachineET25

La caméra

Deux technologies s’affrontent aujourd’hui sur les différentes caméra FPV. Le CMOS qui équipe la très grande majorité des produits car il est moins coûteux à produire que le CCD qui lui offre des performances supérieures. Un capteur CCD permettra une meilleure réactivité face aux changements de luminosité, sera moins sensible aux vibrations (pas d’effet de rolling shutter) et plus réactif (moins de décalage entre la captation d’image et sa retransmission vers l’émetteur.

La multitude de produits ne facilite pas la sélection même si on se limite aux caméras CCD. Il faut sélectionner la puce de traitement du signal, la taille du capteur, sa résolution et la focale de l’objectif sans oublier l’encombrement qui déterminera aussi les possibilités d’intégration dans la machine.

J’ai récemment porté mon dévolu sur une caméra CCD 700 TVL très compacte mais ne l’ai pas encore reçue donc je ne me prononcerai pas sur ses caractéristiques et ses performances.

 

CCD-cam

L’alternative caméra + émetteur

CCD-cam+vTx

J’avais initialement porté mon choix sur un ensemble caméra + émetteur mais cette alternative présente plusieurs inconvénients :

  • Bien que la surface du circuit imprimé soit sensiblement moins importante qu’une caméra classique (25mm de côté au lieu de 32) la profondeur totale de l’ensemble peut être pénalisante
  • Le choix de l’émetteur n’est plus possible et le modèle en question ne propose qu’une seule puissance de 200mW qui est interdite d’utilisation en France
  • L’accès au connecteur pour le clavier de réglage est pour le moins inaccessible sans devoir démonter l’émetteur
  • L’émetteur chauffe énormément ce qui peut impacter les autres composants et notamment le capteur de la caméra
  • L’accès au signal vidéo n’est pas simple, intercaler un OSD nécessite de la précision

De plus, la qualité du produit référencé ci-dessus laisse à désirer. Les deux exemplaires que j’ai en ma possession présentaient plusieurs défauts. L’un d’eux est d’ailleurs inutilisable à ce jour.


Cet article a été vu 1 883 fois

Un commentaire:

  1. Banggood commercialise depuis peu un nouvel émetteur vidéo incluant l’émission sur les canaux Raceband : le FX X50-L 5.8G 25mW 40 canaux.
    Ce pourrait être la solution la plus polyvalente pour voler à plusieurs sans être bloqué par les multiples fréquences trop proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *