Micro hexacopter – Eachine X6

Ce sympathique hexacoptère miniature prêt à voler proposé par Banggood.com est doté d’une caméra permettant de filmer et de photographier depuis des points de vue inhabituels.

eachinex6Caractéristiques techniques
Poids : 76 grammes
Entraxe : 130mm
Dimensions : 190mm x 175mm x 45mm avec protection
Batterie : 1S2P (3,7V) – 520mAh – 33mm x 30mm x 9mm
Temps de charge : ~1h30mn
Autonomie : 5mn

Déballage
La boite dans laquelle est logé l’appareil et tous ses accessoires fait preuve d’une certaine ingéniosité. Le couvercle s’encastre et les différents éléments sont parfaitement rangés et bien protégés. L’acheminement si chaotique qu’il soit (toutes propotions gardées bien entendu) n’altérera pas le contenu.
_MG_9677_1024 _MG_9678_1024

L’appareil est prêt à voler ce qui signifie qu’il est fourni avec une télécommande ainsi que les éléments suivants :

  • La batterie
  • Un chargeur USB
  • Trois paires d’hélices, une verte et deux noires
  • La notice en anglais
  • Six arceaux de protection

_MG_9680_1024

La télécommande doit être équipée de 4 piles AA, des piles rechargeables peuvent être utilisées mais le contraste de l’écran LCD sera atténué par rapport à des piles alcalines. De plus, la différence de tension impliquera probablement une diminution de la portée mais vu la taille de l’engin il ne sera certainement plus visible bien avant.
_MG_9691_1024

Les protections se fixent individuellement sur chaque moteur et doivent être enfoncées avec une certaine force pour être positionnée jusqu’à leur butée. Attention à exercer une pression bien centrée sur l’axe du moteur car le plastique de la coque est particulièrement flexible et pourrait casser en cas de torsion importante.
_MG_9697_1024

Prise en main
Après avoir appairé et initialisé l’hexa et sa radio on se rend compte que le point fort de cet appareil est sa stabilité. Grâce à ses six rotors le décollage est très facile et son équilibre est parfaitement maintenu. En revanche il dérive sensiblement sur les trois axes et il faut trouver un réglage des trims adapté pour qu’il puisse tenir un stationnaire. Les mouvements sont doux en mode débutant ce qui est tout à fait indiqué pour les prises de vues grâce à la micro caméra embarqué. Cette dernière n’étant pas stabilisée tous les mouvements de son porteur seront visibles dans la vidéo.

Exploiter l’engin à fond
La phase d’initialisation est primordiale, l’appareil après avoir été alimenté doit être placé sur une surface plane, de niveau et parfaitement immobile sans quoi les dérives seront accentuées et il n’y aura pas assez de trim pour les compenser.

Le mode confirmé, activé en poussant le trim des gaz vers le haut, permet à l’appareil de gagner en vitesse mais ce n’est pas conseillé dans un espace réduit car la vitesse ainsi acquise est d’autant plus difficile à contrer que l’inclinaison reste limitée et les distances de freinage s’allongent considérablement. Le mode flip, activé par le bouton AUX2 de la radio, commande un salto ou un tonneau mais la perte d’altitude est très importante et il faut être à environ 2 ou 3m de hauteur pour que cette acrobatie ne se termine pas en crash.

Bien qu’il soit muni de six moteurs il ne sera pas possible de voler avec une hélice de moins. Il est également recommandé de vérifier régulièrement que ces dernières sont bien enfoncées sur leur axe car en cas de choc elles peuvent amorcer une désolidarisation qui conduirait à une perte en vol.

Prises de vues
La caméra est déclenchée à distance par le bouton AUX1 pour prendre un cliché avec un appui simple ou démarrer un enregistrement avec un appui prolongé (plus de 3s). L’arrêt de la vidéo s’obtient par deux appuis courts successifs.
Les photos sont capturées au format JPEG avec une résolution de 1280 par 720 soit 0,9Mpx et les vidéos sont enregistrées au format MJPEG dans le même format à 30 image par seconde. La piste audio en mono est échantillonnée à 22kHz en 352kbps.
L’exploitation de ces vidéos est toutefois assez délicate, certains outils d’édition professionnels ne reconnaissent pas le format MJPEG contenu dans les fichiers AVI produits et les utilitaires de conversion tels que Super ou de lecture comme MPC-HC ne lisent pas correctement la vidéo et la bande son est sensiblement désynchronisée.
La qualité est très satisfaisante pour une caméra de ce gabarit et les vidéos ne souffrent pas de vibration bien que l’équipement soit solidaire du châssis.

Conclusion
Très intéressant pour un débutant, cet appareil permet de s’initier à la prise de vue depuis un engin volant radiocommandé et fait progresser le pilote en toute sécurité grâce aux protections d’hélice. Les vidéos bien que n’étant pas exploitables directement permettront tout de même de mettre le doigt dans la chaîne de post-production selon les motivations de son pilote.

Le principal problème de cet hexa est son autonomie, le chargeur d’une part n’est pas adapté car il ne permet pas de charger la batterie en un temps raisonnable et d’autre part la capacité de cette dernière ne permet qu’un vol de courte durée. Il est cependant possible d’insérer une batterie de 800mAh dans le logement mais celle-ci ne semble pas être disponible sur Internet.


Cet article a été vu 1 192 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *